Rove des Garrigues

Origine
France
Pâte
Les fromages de chèvres
Intensité
Doux
M.G.
25%


 Le Rove des Garrigues est un fromage qui tire son nom des pâturages de la Garrigue. Les chèvres broutent des herbes aromatiques tels que le thym, la lavande, le romarin... Le parfum riche en arômes est donc parfaitement naturel.

Le Rove des Garrigues est un fromage de Provence qui existe aussi en cendré.

La  chèvre du Rove, est une chèvre originelle ( Capra aégagnus Prisca ). Ce capridé est armé de cornes remarquables, torsadées, et en forme de lyre. Les cornes de certains boucs peuvent atteindre 1m20 d'envergure.
 
Ces caractéristiques leurs confèrent une prestance et une élégance toute particulière. Le poil est court et doux, les robes sont variées. Elles peuvent être rouges ou noires ( ces couleurs sont dominantes dans les troupeaux), mais il y a aussi  des " blaù " ( grise cendre ) , des " cardalines " ( rouges moucheté de blanc ), des "sardines" ( rouge mêlé de gris ), des "boucabelles" ( noire avec feu aux oreilles, sous les yeux, le museau et l'extrémité des pattes ), des "Tchaîsses" ( noire devant, rouge derrière ), et d'autres combinaisons possibles.
 
Les femelles adultes pèsent environ 50 à 60 Kg. Les mâles 80 à 90 Kg, voir plus pour certains sujets. Quelques animaux de cette race, possèdent un sinus biflexe, contenant  une glande interdigité en général aux antérieurs et principalement chez les mâles. La rusticité exceptionnelle  de ces animaux leur permet de vivre dans la neige, comme de supporter les grandes sècheresses de l'été.
 
En ce qui concerne les chèvres du Rove, deux hypothèses expliquent leur présence dans le massif du Rove. Cette chèvre ayant comme lointaine origine la Mésopotamie, l'Anatolie et bien sur la Grèce, elles auraient été importées par les Phéniciens à bord d'un vaisseau qui aurait coulé le long du littoral Rovenain. Une grande partie de ces chèvres auraient gagnées la côte à la nage, pour être ensuite domestiquées par les bergers du Rove présents depuis des millénaires. Pour la deuxième hypothèse, les chèvres du Rove seraient arrivées par voie maritime au port de Marseille par les phéniciens et récupérées par les bergers du Rove grâce au troc.

Ce n'est qu'aux fil des siècles par une sélection naturelle et impitoyable dans les collines du Rove, que cette chèvre se façonna et pris le nom de son terroir qui devint son berceau d'origine...